Corps de métiers/Etape 3

Un colloque organisé à l’Université d’Évry sur les processus d’invisibilisation et de reconnaissance au travail, en décembre 2012, a été l'occasion d'une rencontre entre le groupe et deux sociologues du travail : Danièle Linhart (directrice de recherche au CNRS), et Joyce-Durand Sebag qui a monté au sein de son université, la formation supérieure « Image et Société » qui associe la sociologie au langage documentaire.
Plusieurs rendez-vous collectifs (chercheurs, artistes, habitantes) nous ont permis d'identifier la puissance du procédé d'inversion, la réalité des postures dominants / dominés, quelques termes et logiques du management etc...
« Au début des années 80 avec l’arrivée du capitalisme financier, il y a eu toute une mise en mots qui visait à enlever le travail aux gens, se l’approprier en tant que manager, et les obliger à se conformer strictement à ce qu’on voulait d’eux. » Danièle Linhart.


Une projection intermédiaire des vidéos au Festival Anthropologies Numériques organisée au Cube (Issy-les-Moulineaux) a reçue un chaleureux accueil de la part du public et de chercheurs qui y ont vu des liens avec leurs propres pratiques.
De janvier à mars, en dehors de ces rendez-vous ponctuels, nous avons conjointement, femmes et artistes, travaillé le temps de restitution à proprement dit.
Comment présenter le projet ? Que voulons-nous en dire ? Comment faire venir le public ?
Préparation : écriture et distribution de tracts, collage d'affiches, rencontre avec le modérateur de la soirée, Philippe Merlant (journaliste), écriture du déroulement de la soirée et distribution des rôles.
Et nous y sommes.