L'origine de Corps de métiers

Au départ, nous (Maison de l’Emploi d’Epinay-sur-Seine, Adelaïde&Co et médiathèque Colette) avons choisi la thématique des savoir-faire.

Nous avions pour préalable de ne pas différencier la nature du travail, qu’il soit domestique ou professionnel. Nous entendions le travail, comme un temps au cours duquel la personne effectue une tâche répétitive ou non, qu’elle maîtrise et dans laquelle elle se reconnaît. Quand le corps en travail opère une série de gestes maîtrisés, qu’en est-il de notre esprit, comment celui-ci échappe-t-il au geste ?

Nous avons constitué un groupe de femmes en situation de recherche d’emploi qui peinent à entrer ou revenir sur « le marché du travail », des femmes souvent peu qualifiées, et disposées à prétendre à des emplois éloignés de leurs aspirations personnelles.

Ensemble, nous avons observé leurs stratégies de détournement et d’appropriation pour comprendre ce que nous agissons au-delà des gestes que nous effectuons et des tâches qui nous sont confiées.

Qu’est-ce qui de nous-mêmes est persistant dans le travail et qu'est-ce que le travail nous révèle de nous-mêmes ?